You are currently viewing Comprendre l’aptitude médicale dans les professions à risque : le système SIGYCOP

Comprendre l’aptitude médicale dans les professions à risque : le système SIGYCOP

L’aptitude physique et mentale est essentielle dans certaines professions, en particulier dans le domaine militaire. Mais comment exactement évaluons-nous cette aptitude ? Plongeons dans le monde du SIGYCOP pour le découvrir.

Temps de lecture estimé : 0 minute

Le profil médical d’aptitude, connu sous le sigle SIGYCOP, est un outil essentiel utilisé par les médecins militaires pour déterminer si un individu est apte à servir dans l’armée, notamment dans des professions à haut risque. Voici un aperçu de ce système et de son importance.

Qu’est-ce que le SIGYCOP ?

Chaque lettre de ce sigle représente une partie du corps ou une capacité physique/mentale :

  • S pour membre supérieur,
  • I pour membre inférieur,
  • G pour l’état général,
  • Y pour les yeux,
  • C pour la vision des couleurs,
  • O pour les oreilles,
  • P pour le psychisme.

A chacune de ces lettres est attribuée d’un coefficient, variant généralement entre 1 et 6, sauf pour ‘C’ et ‘P’ qui varient respectivement entre 1-5 et 0-5.

  • 1 : Aptitude complète à tous les emplois, y compris les plus exigeants.
  • 2 : Qualifié pour la plupart des emplois militaires.
  • 3 : Restrictions importantes à la formation; un P3 signifie une inaptitude temporaire.
  • 4 : Exclusion de tout entraînement physique de combat; par exemple, C4 signifie inaptitude à conduire de gros véhicules.
  • 5 : Restrictions majeures; P5 indique une inaptitude totale et définitive.
  • 6 : Inaptitude totale.

Un coefficient T temporaire peut également être attribué pour indiquer une affection pouvant guérir, un doute médical, ou en attente d’informations supplémentaires.

  • Une pseudarthrose du scaphoïde est codée S5.
  • Un déficit d’extension du genou entre 10 et 20° est codé I3.
  • Un asthme d’effort mal géré est codé G4.

Comment le profil médical d’aptitude est-il utilisé ?

Lorsque les médecins militaires rencontrent une affection, ils se réfèrent à un guide qui fournit des instructions précises sur la manière de coter l’affection en utilisant le système SIGYCOP. Cette cotation est ensuite comparée au profil médical requis pour un rôle spécifique. Par exemple, un chef de quart dans la marine nationale doit avoir un profil 2224221, tandis qu’un pompier de Paris a besoin d’un profil 2223331.

Même en dehors du contexte militaire, ce système est utilisé par certaines professions civiles à haut risque, comme les sapeurs-pompiers et la police. Les critères peuvent varier en fonction des exigences spécifiques du poste.

En conclusion :

Le profil médical d’aptitude SIGYCOP est un outil essentiel pour garantir que seuls les individus les plus aptes physiquement et mentalement soient placés dans des rôles à haut risque. En comprenant comment il fonctionne, nous pouvons mieux apprécier l’importance de la santé et de la forme physique dans ces professions cruciales.

Philippe Casanova

Médecin spécialiste en médecine du travail et médecine légale.