You are currently viewing Les praticiens hospitaliers

Les praticiens hospitaliers

Les personnels médicaux dans les hôpitaux exercent leur spécialité principalement comme praticien hospitalier. La pratique de la médecine du travail se fait le plus souvent dans le cadre d’un service autonome, où les fonctions de médecin du travail peuvent être exercées sous ce statut.

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Les praticiens hospitaliers sont les membres permanents du personnel médical des hôpitaux, dans chacune des spécialités. Des praticiens contractuels complètent cette organisation. Dans la discipline « médecine et santé au travail », ils peuvent exercer les fonctions de médecin du travail dans les établissements publics de santé et les établissements médico-sociaux. Un praticien hospitalier peut, d’autre part, exercer les fonctions de médecin agréé dans sa spécialité.

Les risques professionnels dans les hôpitaux (infectieux, chimiques, radiologiques, musculo-squelettiques, psycho-sociaux, travail de nuit…) justifient un suivi individuel renforcé et l’obligation d’une aptitude médicale tous les 2 ans pour le personnel.

Exercice

Un concours national annuel, organisé par le Centre national de gestion, permet l’accès au statut de médecin des hôpitaux dans une discipline. Il est ouvert aux médecins qualifiés dans la spécialité par l’ordre des médecins.

Les praticiens exercent leur activité dans un ou plusieurs établissements publics de santé au sein d’un groupement hospitalier de territoire. Leurs obligations de service à temps plein est de 10 demi-journées par semaine. Elle est comprise entre 5 et 9 lorsqu’ils exercent à temps partiel. Sur la base du volontariat, un temps additionnel est récupéré ou indemnisé.

Ils peuvent exercer des fonctions de chef de service ou de chef de pôle.

Les praticiens à temps plein peuvent exercer une activité rémunérée à l’extérieur 2 demi-journées par semaine. A temps partiel de 8 ou 9 demi-journées, cette activité externe est réduite à 1 demi-journée.

Une mutation est possible après 3 années de fonction dans le même établissement.

Rémunération

La carrière comprend 13 échelons, avec un avancement à l’ancienneté sur une durée de 32 ans. Le centre national de gestion prend en compte la durée des activités antérieures à la date de nomination pour déterminer l’ancienneté.

La fourchette de rémunération pour un médecin à temps plein, sans activité libérale, ni garde ni astreinte, est de 65000 à 120000 € bruts annuels.

Les praticiens hospitaliers ont droit à 25 jours ouvrés par an de congés et 20 jours de réduction du temps de travail. Le droit à congé de formation est de 15 jours ouvrables par an.

Protection sociale

Les praticiens bénéficient de congés pour raison de santé dans des conditions proches de celles de la fonction publique hospitalière.

C’est le comité médical qui donne un avis sur l’aptitude physique et mentale des praticiens, en particulier pour les congés de longue maladie et de longue durée durée et les temps partiels thérapeutiques.

Le régime général de retraite s’applique aux praticiens hospitaliers. Il est complété par l’IRCANTEC. La limite d’âge est de 67 ans.

Laisser un commentaire