You are currently viewing L’impact sanitaire des cendres volcaniques: une analyse multidimensionnelle

L’impact sanitaire des cendres volcaniques: une analyse multidimensionnelle

Les cendres volcaniques, pollution d’origine naturelle, représentent un risque pour la santé avec des effets respiratoires, oculaires et cutanés, mais aussi certains effets indirects comme la pollution de l’alimentation et de l’eau.

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Les cendres volcaniques, des particules de roche fragmentée d’un diamètre inférieur à 2 mm, constituent une forme de pollution naturelle souvent négligée. Produites lors d’éruptions volcaniques, ces cendres peuvent être initialement chaudes mais se refroidissent à mesure qu’elles s’éloignent du volcan.Les dangers qu’elles présentent ne se limitent pas à leur nature thermique; elles portent également un risque pour la santé humaine et environnementale.

Ces cendres peuvent être revêtues d’une fine couche acide, accélérant la détérioration des conditions respiratoires et oculaires, tout en ayant des effets indirects sur les systèmes d’approvisionnement en eau et en nourriture.

Conséquences respiratoires, oculaires et cutanées

Les particules fines inhalées peuvent s’infiltrer profondément dans les alvéoles pulmonaires, occasionnant des symptômes respiratoires aigus tels que la toux et l’irritation des voies respiratoires. Pour les personnes ayant des antécédents de maladies respiratoires ou cardiaques, l’exposition aux cendres volcaniques peut aggraver leur état de santé, parfois bien après la période d’exposition initiale.

De plus, l’exposition prolongée à des cendres contenant de la silice cristalline peut mener à un risque accru de silicose pulmonaire, une maladie chronique.

Les cendres peuvent aussi avoir un effet néfaste sur la vision, provoquant des irritations oculaires à la suite de l’abrasion de la cornée ou du développement de la conjonctivite. Il est donc vivement déconseillé aux porteurs de lentilles de contact de les porter durant des périodes de chute de cendres.

Bien que plus rares, des irritations cutanées peuvent survenir, particulièrement lorsque les cendres ont une composition acide. Le grattage peut entraîner des infections cutanées secondaires.

Répercussions indirectes

Au-delà des effets directs sur la santé, les cendres volcaniques peuvent perturber la signalisation routière, réduire la visibilité et augmenter les risques d’accidents. Elles peuvent également contaminer les sources d’eau locales, compromettant ainsi la qualité de l’eau potable et des systèmes d’alimentation en eau.

Par ailleurs, les cendres humides conduisent l’électricité, mettant en danger le personnel chargé de la maintenance électrique. L’accumulation des cendres peut également provoquer l’effondrement de structures, en particulier les toits, et accroître les risques de chutes lors du nettoyage.

Recommandations préventives

Afin de minimiser les risques, l’utilisation d’un masque antipoussière de haute efficacité et de lunettes de protection est fortement recommandée. Réduire les activités physiques en extérieur peut également aider à limiter l’exposition.

Il est aussi crucial de disposer de réserves d’eau potable et de laver soigneusement tous les légumes avant consommation. Lors du nettoyage des dépôts de cendres, il est recommandé de les humidifier légèrement pour réduire la dispersion, tout en évitant une humidification excessive qui pourrait entraîner des effondrements.

En conclusion :

La menace posée par les cendres volcaniques est sérieuse et multidimensionnelle, nécessitant une approche préventive et informée pour minimiser les risques sanitaires et environnementaux.

Philippe Casanova

Médecin spécialiste en médecine du travail et médecine légale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.