You are currently viewing Surveillance médicale des sportifs professionnels salariés

Surveillance médicale des sportifs professionnels salariés

Les sportifs professionnels sont suivis par le médecin du travail comme tout salarié. Cependant, un médecin du sport doit compléter ce suivi individuel. Si le médecin du travail est compétent en médecine du sport, il peut avoir les 2 fonctions.

Temps de lecture estimé : 4 minutes

1. Médecin du travail

Les sportifs professionnels peuvent avoir un contrat de droit privé (CDI ou CDD) et à ce titre, le médecin du travail est en charge de leur surveillance médicale, comme tout salarié.

Ils bénéficient ainsi d’une visite d’information et de prévention à l’embauche et suivant une périodicité définie par le médecin du travail, des actions sur le milieu de travail et de la surveillance médicale prévues par le code du travail.

Les internes en médecine et santé au travail peuvent préparer une formation spécialisée transversale en médecine du sport.

2. Médecin militaire

De nombreux sportifs professionnels ont un statut militaire, notamment au Centre national des sports de la défense à Fontainebleau. Leur surveillance médicale relève alors d’un médecin des armées.

Le service de santé des armées dispose de plus de praticiens certifiés en médecine d’armée ou en recherche :

  • Médecine des forces, option préparation physique et environnements particuliers ;
  • Neurosciences et sciences cognitives ;
  • Physiologie intégrée.

3. Médecin du sport

Dans les 2 mois qui suivent l’embauche des sportifs professionnels salariés, puis annuellement, ceux-ci se soumettent : 

1° Aux examens suivants :

  • Un examen médical réalisé par un médecin du sport comprenant : 
    • Un examen clinique avec interrogatoire et examen physique selon les recommandations de la Société française de médecine de l’exercice et du sport ; 
    • Un bilan diététique et des conseils nutritionnels ; 
    • Un bilan psychologique visant à dépister des difficultés psychopathologiques pouvant être liées à la pratique sportive intensive ; 
    • La recherche indirecte d’un état de surentraînement via un questionnaire élaboré selon les recommandations de la Société française de médecine de l’exercice et du sport ; 
  • Un électrocardiogramme de repos. 

A la demande du médecin du sport et sous sa responsabilité, les bilans psychologique et diététique peuvent être effectués respectivement par un psychologue clinicien ou un diététicien.

2° Le cas échéant, à des examens médicaux complémentaires, adaptés à leur discipline sportive, définis par les fédérations sportives délégataires ou les ligues professionnelles selon la fréquence qu’elles déterminent.

4. Questionnaire de surentraînement

La liste ci-dessous évoque quelques problèmes rencontrés par beaucoup de sportifs.
Lisez attentivement cette liste et cochez la réponse OUI ou NON selon votre état actuel. Veuillez répondre à toutes les questions même si elles ne vous semblent pas très adaptées à votre cas. Si vous hésitez, cochez ce qui correspond le mieux à votre état aujourd’hui.

  1. Ce dernier mois, mon niveau de performance sportive ou mon état de forme a diminué ;
  2. Je ne soutiens pas autant mon attention ;
  3. Mes proches trouvent que mon comportement a changé ;
  4. J’ai une sensation de poids sur la poitrine ;
  5. de palpitations ;
  6. de gorge serrée ;
  7. J’ai moins d’appétit qu’avant ;
  8. Je mange davantage ;
  9. Je dors moins bien ;
  10. Je somnole et baille dans la journée ;
  11. Les séances me paraissent trop rapprochées ;
  12. Mon désir sexuel a diminué ;
  13. J’ai des troubles des règles ;
  14. Je fais des contre-performances ;
  15. Je m’enrhume fréquemment ;
  16. Je grossis ;
  17. J’ai des problèmes de mémoire ;
  18. Je me sens souvent fatigué ;
  19. Je me sens en état d’infériorité ;
  20. J’ai des crampes, courbatures, douleurs musculaires fréquentes ;
  21. J’ai plus souvent mal à la tête ;
  22. Je manque d’entrain ;
  23. J’ai parfois des malaises ou des étourdissements ;
  24. Je me confie moins facilement ;
  25. Je suis souvent patraque ;
  26. J’ai plus souvent mal à la gorge ;
  27. Je mes sens nerveux, tendu, inquiet ;
  28. Je supporte moins bien mon entraînement ;
  29. Mon cœur bat plus vite qu’avant au repos ;
  30. à l’effort ;
  31. Je suis souvent mal fichu ;
  32. Je me fatigue plus facilement ;
  33. J’ai souvent des troubles digestifs ;
  34. J’ai envie de rester au lit ;
  35. J’ai moins confiance en moi ;
  36. Je me blesse facilement ;
  37. J’ai plus de mal à rassembler mes idées ;
  38. J’ai plus de mal à me concentrer dans mon activité sportive ;
  39. Mes gestes sportifs sont moins précis, moins habiles ;
  40. J’ai perdu de la force, du punch ;
  41. J’ai l’impression de n’avoir personne de proche à qui parler ;
  42. Je dors plus ;
  43. Je tousse plus souvent ;
  44. Je prends moins de plaisir à mon activité sportive ;
  45. Je prends moins de plaisir à mes loisirs ;
  46. Je m’irrite plus facilement ;
  47. J’ai une baisse de rendement dans mon activité scolaire ou professionnelle ;
  48. Mon entourage trouve que je deviens moins agréable à vivre ;
  49. Les séances sportives me paraissent trop difficiles ;
  50. C’est ma faute si je réussis moins bien ;
  51. J’ai les jambes lourdes ;
  52. J’égare plus facilement les objets (clefs, etc) ;
  53. Je suis pessimiste, j’ai des idées noires ;
  54. Je maigris ;
  55. Je me sens moins motivé, j’ai moins de volonté, moins de ténacité ;

Mettre une croix pour se situer entre ces deux extrêmes :

  1. Mon état physique :
    Grande forme ……………………………………………………………………..……….…Méforme
  2. Je me fatigue :
    Plus lentement ……………………………………………………………………….………Plus vite
  3. Je récupère de mon état de fatigue :
    Plus vite …………………………………………………………………………………….….…Plus lentement
  4. Je me sens :
    Très détendu ……………………………………………………………….……………….. Très anxieux
  5. J’ai le sensation que ma force musculaire a :
    Augmenté…………………………………………………………………………………….… Diminué
  6. J’ai le sensation que mon endurance a :
    Augmenté…………………………………………………………………………..……………Diminué

Laisser un commentaire